Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours 2016

Fermer Liens audio - Conférences

Fermer Pour Maya

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Le Lundi, c'est poésie ! - 2017

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Evènements 2017

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 91254c visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Menu
Le lundi, c'est poésie - 2016 - 10 Octobre - Gaëlle Josse - Tambours frappés à mains nues, fin

Gaëlle JOSSE

 

 

Gaëlle Josse, née en Septembre 1960, est une femme de lettres française.

Après des études de droit, de journalisme et de psychologie clinique, elle vit quelques années en Nouvelle-Calédonie.

Elle travaille actuellement comme rédactrice pour un site Internet à Paris.

Elle organise aussi des ateliers d'écoute musicale et d'écriture, pour adultes et adolescents.

Elle dit être venue à la littérature par la poésie. Ses livres sont étudiés dans de nombreux lycées.

En 2015, elle est finaliste du Prix des libraires et lauréate du Prix de littérature de l'Union Européenne pour son roman Le dernier gardien d'Ellis Island (Noir sur Blanc)

En 2016, elle est marraine du prix littéraire des jeunes Européens.

 

 

 

Tambours frappés à mains nues

 

*

S'il n'en reste qu'une des musiques aimées, de celles qui tiennent tête aux vents contraires - car on sort même par gros temps n'est-ce pas? - ce sera elle, cette aria toute nue innocente et pensive, celle des Variations Golsberg. Trente-deux mesures entre ciel et terre, la main d'Ariel pour tresser nos jours dépareillés saturés de trépidance habités d'éclats de rien et pourtant uniques, fastueux, bellissimes. Trente-deux mesures, tout est dit. Clos et infini.

(Sous les doigts de Glenn Gould)

 

*


Date de création : 25/11/2016 @ 11:14
Dernière modification : 25/11/2016 @ 11:14
Catégorie : Le lundi, c'est poésie - 2016
Page lue 1166 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article



Texte à méditer :   'Mieux vaut écrire pour soi et ne pas avoir de public, plutôt que d'avoir un public et ne plus être soi-même'     Cyril Connolly
^ Haut ^