Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours 2016

Fermer Liens audio - Conférences

Fermer Pour Maya

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Le Lundi, c'est poésie ! - 2017

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Evènements 2017

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 90566f visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Menu
Le lundi, c'est poésie - 2016 - 15 Février-Stéphane Mallarmé-Brise marine

STEPHANE MALLARME  (1842 - 1898)

 

Avec Baudelaire et Rimbaud, Mallarmé vit l'expérience poétique comme "la grande aventure intérieure" où l'Art devient un itinéraire spirituel, entre la soif de l'Idéal et la hantise du Néant. L'appel du large et la tentation de fuir l'Ennui du quotidien dans un impossible exotisme se font ici l'écho direct de l'invitation au voyage baudelairienne.

Le poème est daté de 1865.

 

Brise marine

 

La chair est triste, hélas! et j'ai lu tous les livres.

Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres

D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!

Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux

Ne retiendra ce coeur qui dans la mer se trempe

Ô nuits! ni la clarté déserte de ma lampe

sur le vide papier que la blancheur défend

Et ni la jeune femme allaitant son enfant.

Je partirai! Steamer1 balançant ta mâture,

Lève l'ancre pour une exotique nature!

 

Un ennui, désolé par les cruels espoirs,

Croit encore à l'adieu suprême des mouchoirs!

Et, peut-être, les mâts, invitant les orages,

Sont-ils de ceux qu'un vent penche sur les naufrages

Perdues, sans mâts, sans mâts, ni fertiles îlots...

Mais, ô mon coeur, entends le chants des matelots!

 

                                                                                                              Poésies

 

1 - Terme anglais désignant un bateau à vapeur

 

 


Date de création : 16/02/2016 @ 11:57
Dernière modification : 22/02/2016 @ 12:52
Catégorie : Le lundi, c'est poésie - 2016
Page lue 1716 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article



Texte à méditer :   'La douleur est la pierre de touche de tout grand art'   Oscar Wilde
^ Haut ^