Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours 2016

Fermer Liens audio - Conférences

Fermer Pour Maya

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Le Lundi, c'est poésie ! - 2017

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Evènements 2017

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 90202v visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Menu
Le Lundi, c'est poésie ! - Lundi 7 Décembre 2015-Baudelaire-L'Homme et la mer

BAUDELAIRE (1821 - 1867)

 

Qu'elle soit le cadre des "Odyssées" lointaines pour permettre à tous les Ulysse de faire "un beau voyage" et à tous les conquérants de poursuivre leurs rêves, qu'elle soit le linceul des marins intrépides ou la métaphore privilégiée des tempêtes de l'amour, la mer est bien ce "miroir" indéfiniment tendu  à l'homme pour venir se perdre dans ses "gouffres amers".

Rien "ne retiendra ce coeur qui dans la mer se trempe" (Mallarmé, "Brise Marine" page 92)

 

 

L'homme et la mer

 

Homme libre, toujours tu chériras la mer!

La mer est ton miroir; tu contemples ton âme

Dans le déroulement infini de sa lame,

Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

 

Tu te plais à plonger au sein de ton image;

Tu l'embrasses des yeux et des bras, et de ton coeur

Se distrait quelque fois de sa propre rumeur

Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

 

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets:

Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes,

Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes!

 

Et cependant voilà des siècles innombrables,

Que vous vous combattez sans pitié ni remords,

Tellement vous aimez le carnage et la mort,

Ô lutteurs éternels, ô frères implacables!

 

 

                                                      Les Fleurs du mal, "Spleen et Idéal"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Date de création : 09/12/2015 @ 14:32
Dernière modification : 26/05/2016 @ 15:21
Catégorie : Le Lundi, c'est poésie !
Page lue 1582 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article



Texte à méditer :   'Seule la rose est assez fragile pour exprimer l'éternité'   Paul Claudel
^ Haut ^