Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours 2016

Fermer Liens audio - Conférences

Fermer Pour Maya

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Le Lundi, c'est poésie ! - 2017

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Evènements 2017

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 92090k visiteurs

 12 visiteurs en ligne

Menu
Extraits par thèmes - Bucolique

[Textes protégés par un N° d'ISBN]

 

 

Ce poème m'a été inspiré par le film "Seul sur Mars"

 

Sur la planète Mars, notre héros a un large choix: mourir de froid, de faim, de soif...
Puis on le voit s'affairant à reconstituer une terre arable, une température correcte, planter des pommes de terre... et alors miracle parmi les miracles : une petite pousse, toute jeune, toute tendre, vierge, contenant l'univers et la promesse de vie...


Je n'oublierai jamais cette merveilleuse vision, le miracle d'un petit rien qui pousse, nous instruisant et nous enseignant l'humilité.

 

 

Miracle

 

Pour ne pas réveiller Cérès

Elle surgit en filigrane

De la terre en sueur

Porteuse de promesses,

De sa fragilité

Elle en défît le monde

Déshabilla le temps

De sa babille

Elle instruisît le sage

Illumina le blanc.

 

Prosternée à genou

Je lui dit doucement :

« Bonjour,

Bienvenue parmi nous »

De son galbe délicat

De son vert ingénu

Elle répondit humblement :

 

« Respire ! »

 

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

Petit brin d’amour

 

Brin de muguet

Sémaphore printanier

Le jour  la nuit

M’en sont témoins

Soleil et lune

Se sont aimés,

Je l’ai trouvé

Comme un trésor

Blotti sous un églantier

Des boucles d’or

Flottaient sur ses épaules,

Tout de blanc

Il éclairait la nuit

Sur sa quenouille

Il filait son ennui

Lorsqu’il laissa

Tomber ces mots :

 

« La pluie a mouillée

Toute chose

Laissez-moi vous accompagner »

Il souffla vers moi

Dans le creux de sa main

En murmurant tout bas :

 

« Recevez mon baiser »

 

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

Coquelicot

 

La fleur danse

A la caresse du vent

Frêle

Mystérieuse

Légende soufflée

Dans les champs :

« Il était une fois

Rouge coquelicot

Fièvre d’amour

Parmi les lis

Innocents,

Fier

Débout sans dire mot

Arôme de naguère

Exhalaison de

Pavot endiablé,

Pétale

Perle de sang

Comme une voile

D’antan

Pour l’amour d’un lis

Blanc

Les vents t’ont

Ailé un instant ».

 

 


Date de création : 06/11/2015 @ 09:38
Dernière modification : 06/08/2017 @ 12:53
Catégorie : Extraits par thèmes
Page lue 1686 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article



Texte à méditer :   'Mieux vaut écrire pour soi et ne pas avoir de public, plutôt que d'avoir un public et ne plus être soi-même'     Cyril Connolly
^ Haut ^