Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours 2016

Fermer Liens audio - Conférences

Fermer Pour Maya

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Le Lundi, c'est poésie ! - 2017

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Evènements 2017

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 91224c visiteurs

 9 visiteurs en ligne

Menu
Mes Poésies - Le puits des Âmes - Volume III "Horizon Sensuel"

J'ai le plaisir de vous annoncer la parution de "Horizon Sensuel" 3ème opus dans la série : "Le Puits des Âmes" (sortie prévue fin septembre 2015)

"Horizon sensuel" ne trahit pas son titre ; voici un recueil chargé de sensualité agrémenté d'une pointe d'érotisme....

Des textes tout en métaphore, tout en suggestion, faisant la part belle à l'imaginaire...

Un hymne à la jouissance! une invitation à croquer, à mordre, à goûter, à palper tout ce que la vie nous offre!

Le corps de la Femme et de l'Homme sont des îles qu'il faut aborder pour en découvrir les rondeurs et les angles, tout en douceur ou avec fièvre et passion.

Poussez la porte et entrez dans "les chambres closes du désir" (Saint-John Perse)

 

 

Epicée est ta mer


Ô mon amour
Tu es cette mer qui lèche la grève
De mes fantasmes mis à nu,
Rêve de sables humides
Auréolés de tes eaux qui caressent
Le doré de mon corps,
Ta houle ronde apporte avec elle
Les particules de vie,
Et vie venue des fonds abyssaux
Entre tes reins noyés,
Tu es l’eau force liquide bleue
Se mirant dans l’azur du ciel,
Ô mon amante
Vague profonde, océan béni
Et moi Homme étrange et seul,
Ignorant, ignoré de ta terre
Qui s’ouvre à ma nef perdue,
Je te goûte en ce sel épicé
Et je deviens moi-même ta mer
Liquide iodée, amant des bas-fonds
D’où monte la vague qui gronde,
Force et faiblesse ont un corps
Renaissant à tes marées orientales
Où rien n’y pourra jamais finir ;
Et voilà ton eau qui me brûle
Telle la pastille dorée
Sur les îles solitaires tropicales,
Tu es et l’eau et le feu
Et le jaune et le bleu,
Chair orpheline de femme
Pierre de lave à la mémoire liquide
Tu coulais en mouvements d’onde
Cachée sous ta peau colorée,
Et ton soufre jaune
Excite les marins qui te vénèrent
En ces prières tissées d’algues qui balancent,
Elles, les danseuses de ton port caché
Prêtes à guider les mains usées
Sur les ponts des navires en déroute
De leurs hanches vagues qui ondulent,
Toi la transparence - moi l’obscurité
T’aborder, te toucher dilate ma pupille,
Je m’allonge sur ta terre ravie
Et ma proue plonge en ta mer épicée,
Les oiseaux du grand large sifflent
Un air salé de ton sel d’embruns
Et notre couche d’amour goûtera
Aux épices de nos fruits conjugués
Au sel de ta mer mouillée.

 


Date de création : 05/08/2015 @ 19:05
Dernière modification : 13/04/2016 @ 15:29
Catégorie : Mes Poésies
Page lue 2172 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article



Texte à méditer :   'Les fous sont ceux qui oublient de l'être par amour'   Alexandre Jardin
^ Haut ^