Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours 2016

Fermer Liens audio - Conférences

Fermer Pour Maya

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Le Lundi, c'est poésie ! - 2017

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Evènements 2017

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 92503j visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Menu
Le Lundi, c'est poésie ! - Lundi 2 mars 2015-Suite...

... Suite du lundi 23 février 2015

 

Chez tous: la conscience douloureuse de l'éphémère, même pour l'imprévoyante fourmi de la fable qui n'a pas vu passer l'été*. Soumis à la "mondaine inconstance" des empires, fussent-ils romains, on ne peut "deux fois naître" et les roses ne durant que "l'espace d'un matin**"   --  Jamais le temps ne suspend son vol: dans l'allée du jardin, le bonheur passe... mais il a déjà fui*** !

Il n'est guère surprenant que l'âme des poètes trouve aussi des moments et des paysages privilégiés qui "se correspondent": le crépuscule et le rivage de l'océan****, que les anciens plaçaient au bord de l'Inconnu, dans le mythique pays des Hespérides (à l'ouest, celui des nymphes du Soir).

Images d' "occident",  de la chute dans les ténèbres et dans les flots, car on "s'abîme" dans la mer et la nuit comme dans l'amour et la mort*****. Invitation au partir, amarres larguées, vers tous les pays de cocagne******.

Et, bien sûr, , l'amour, toujours l'amour, avec ses fugitives visions de l'Amante idéale, la seule à éclaircir "la nuit profonde d'un seul regard", "la fée au chapeau de clarté", au "nom doux et sonore comme ceux des aimés que la Vie exila*******".

 

* La Fontaine, La cigale et la fourmi.

**Du Bellay, "Nouveau venu qui cherches Rome en Rome..." ; Marot, De soi-même ; Malherbe, Consolation à Monsieur du Perier.

*** Lamartine, Le lac ; Nerval, Une allée du Luxembourg

**** Heredia, Soleil couchant ; Lamartine, L'isolement ; Hugo, Choses du soir ; Baudelaire, Harmonie du soir ; Hugo, Oceano nox.

***** Marbeuf, "Et la mer et l'amour..." ; Baudelaire, L'homme et la mer ; La mort des amants.

****** Baudelaire, L'invitation au voyage ; Sully Prudhomme, Le long du quai ; Heredia, Les conquérants ; Mallarmé, Brise marine ; Rimbaud, Le bateau ivre.

******* Nerval, Une allée au Luxembourg ; Mallarmé, Apparitions ; Verlaine, Mon rêve familier.

 

 

Présentation de "Anthologie de la poésie française" (1998) par Annie Collognat-Barès


Date de création : 01/03/2015 @ 11:31
Dernière modification : 22/07/2015 @ 16:14
Catégorie : Le Lundi, c'est poésie !
Page lue 2446 fois



Texte à méditer :   'Ô vous donc qui, brûlant d'une ardeur périlleuse   Courez du bel esprit la carrière épineuse   N'allez pas sur des vers sans fruit vous consumer,   Ni prendre pour génie un amour de rimer'     Nicolas Boilau
^ Haut ^