Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours 2016

Fermer Liens audio - Conférences

Fermer Pour Maya

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Le Lundi, c'est poésie ! - 2017

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Evènements 2017

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 90221u visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Menu
Le Lundi, c'est poésie ! - Lundi 09 février 2015-Suite...

Suite du lundi 02 février.....

 

Parmi ces "hommes de l'art" beaucoup de "mauvais garçons", des dandys et... quelques femmes! Alors que, pourtant elles jouent un rôle capital en tant que Muses "dans l'ombre" des grands maîtres qu'elles inspirant, les femmes sont ici très peu présentes (trois seulement) du côté de la création; cependant les fragments de leurs discours amoureux ont le mérite de faire entendre des voix plus discrètes (Christine de Pisan, Louise Labé, Marceline Desbordes-Valmore).

Mauvais garçons, dans plusieurs sens du terme: de Villon, le mécréant qui "sent la corde" du gibet, à Rimbaud, l'adolescent fugueur, en passant par tous ceux qui dilapident la fortune familiale dans la débauche d'une vie de bohème peu recommandable (Musset, Beaudelaire, Corbière), épuisés par l'alcool (Verlaine, Cros) ou par la folie (Nerval), ils ne sont pas toujours "les meilleurs fils du monde", même s'ils passent pour les enfants prodiges de la Muse! Il faut dire cependant qu'ils retirent de cette sulfureuse réputation le prestige très envié de "poètes maudits*": provocants, volontiers provocateurs, ils nous séduisent aujourd'hui par leurs élans révoltés contre l'inertie et la bêtise de leur temps.

Beaucoup de rêveurs aussi: c'est le privilège du voyant qui touche à l'inconnu, selon les termes même de Rimbaud**.

 

* en 1883, Verlaine inaugure sa série des Poètes maudits par une étude consacrée à un inconnu disparu huit ans plus tôt: Tristan Corbière. C'est aussi cet ouvrage qui a fait découvrir Villon au grand public.

**Rimbaud, lettre à Paul Demeny (15 mai 1871)

 

Présentation de "Anthologie de la poésie française" (1998) par Annie Collognat-Barès

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de "Anthologie de la poésie française" (1998) par Annie Collognat-Barès


Date de création : 09/02/2015 @ 13:27
Dernière modification : 22/07/2015 @ 16:13
Catégorie : Le Lundi, c'est poésie !
Page lue 2152 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article



Texte à méditer :   'Ô vous donc qui, brûlant d'une ardeur périlleuse   Courez du bel esprit la carrière épineuse   N'allez pas sur des vers sans fruit vous consumer,   Ni prendre pour génie un amour de rimer'     Nicolas Boilau
^ Haut ^