Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours 2016

Fermer Liens audio - Conférences

Fermer Pour Maya

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Le Lundi, c'est poésie ! - 2017

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Evènements 2017

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 91254c visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Menu
Le Lundi, c'est poésie ! - Lundi 02 février 2015-Suite...

... Suite du lundi 26 janvier 2015

 

"Les jardiniers que l'on va y rencontrer* sont ceux qui ont fait fleurir la langue française pratiquement de ses origines (Rutebeuf, XIIIème siècle) jusqu'à la fin du XIXème siècle (Laforgue), dans le cadre d'un art poétique codifié, avant qu'elle ne soit engagée dans l'aventure moderne d'une écriture libérée de tout cadre, y compris celui de la page, comme y invite déjà Mallarmé. "Ce à quoi nous devons viser surtout est que, dans le poème, les mots - qui sont déjà assez eux pour ne plus recevoir d'impression du dehors - se reflètent les uns sur les autres jusqu'à paraître ne plus avoir leur couleur propre, mais n'être que les transitions d'une gamme**"

Malgré leur grande diversité d'époque, d'origine et de formation comme de sensibilité, ils paraissent unis par ces 'affinités électives' que leur a conférées le statut même de créateur d'art, artiste et artisan. Car est "poète" celui qui "fabrique" le langage, selon l'étymologie du mot grec***: même pour celui que la Muse inspire, il ne saurait y avoir de honte à reconnaître le dur "travail" - au sens même d'un accouchement parfois difficile - de la création. Au bout de l'effort, l'apparente simplicité d'une "petite musique" envoûtante, pour le plaisir du public mais aussi du "musicien" dont elle reste le bénéfice le plus sûr.

"Car, vois-tu bien, la personne rimante,

Qui est au jardin de son sens la rime ente,

Si elle n'a des biens en rimoyant,

Elle prendra plaisir en rime oyant.****"

 

 

Présentation de "Anthologie de la poésie française" (1998) par Annie Collognat-Barès

 

*Les poèmes sont présentés dans un ordre chronologique selon la date de naissance de l'auteur

**Mallarmé, Lettre à Coppée. Voir le fameux "donner un sens plus pur aux mots de la tribu" (p.95)

***Poiètes (poète) vient du verbe poiein, faire, comme poièsis (poésie) , action de faire.

****Marot, Petite Epître au Roi (1518)


Date de création : 02/02/2015 @ 13:14
Dernière modification : 22/07/2015 @ 16:12
Catégorie : Le Lundi, c'est poésie !
Page lue 2550 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article



Texte à méditer :   'Ô vous donc qui, brûlant d'une ardeur périlleuse   Courez du bel esprit la carrière épineuse   N'allez pas sur des vers sans fruit vous consumer,   Ni prendre pour génie un amour de rimer'     Nicolas Boilau
^ Haut ^