Présentation

Fermer Commander

Fermer Nouveautés

Fermer Prix et concours

Fermer Le Lundi, c'est poésie !

Fermer Le lundi, c'est poésie - 2016

Fermer Evènements

Fermer Evènements 2014

Fermer Evènements 2015

Fermer Evènements 2016

Fermer Extraits par thèmes

Fermer Ils chantent la poésie

Fermer Mes Poésies

Fermer Mon inspiration

Fermer Partenaires

Fermer Presse

Fermer Remerciements

Calendrier
Sondage
Comment avez-vous connu le site?
 
Par Karine
Carte de visite
Facebook
Connaissance
Lors d'une manifestation
Par hasard
Résultats
Webmaster - Infos
Recherche



Visites

 89232 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Menu
Bienvenue sur 'une bulle de poésie'

 

Si vous avez aimé le site ou si vous avez apprécié les textes, vous pouvez laisser un petit mot sur le 'Livre d'or'...

Merci de votre visite....

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

J'ai le plaisir de vous annoncer la parution de "Horizon Sensuel",  3ème opus dans la série  "Le puits des âmes".

(Il sera disponible à l'achat, sous l'onglet 'commander' dès sa parution prévue mi-septembre 2015)

 

"Horizon sensuel" ne trahit pas son titre ; il revisite et réinvesti l'empire des sens.

Un recueil chargé de sensualité et agrémenté d'une pointe d'érotisme....

Des textes tout en métaphore, tout en suggestion, qui font la part belle à l'imaginaire.

Un hymne à la jouissance! une invitation à croquer, mordre, goûter, palper tout ce que la vie nous offre!

Le corps de la Femme et de l'Homme sont des îles qu'il faut aborder pour en découvrir les rondeurs et les angles, tout en douceur ou avec fièvre et passion.

Poussez la porte et entrez dans les "chambres closes du désir" (Saint-John Perse)

 

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

 

 

Extrait de "Ose et Prose" (Nouvelle en cours de rédaction)

 

[...]    [...]   J’errais donc dans cette folie sombre et macabre ; je me sentais en partance lorsque je fus soudain frôlée par une feuille d’automne, ou devrais-je plutôt dire, percutée violemment par une feuille d’automne, légère et insouciante. Elle virevoltait comme un papillon hystérique, comme un akène de pissenlit frénétique et son insistance semblait vouloir me transmettre un message :

« Lève les yeux et vois ! »

Je levai les yeux et la lune fût comme à ma portée ; je tendis la main et je portai cette pastille dorée à ma bouche ; l’hostie céleste fondait en moi tandis que mon esprit se réveillait. Elle franchit les parois de mes cellules et envahit tout mon organisme. Comme un antidote, ses petites molécules ordonnaient aux miennes et bientôt une grande lumière rentra par ma bouche et me souleva dans les airs.

Mes yeux s’ouvrirent et mon visage s’éclaira comme à la transfiguration. La lumière me rappela l’éphémérité de la vie et me montra dans une vision symbolique toutes les bonnes choses en ce monde.

Les morts soudain réchauffés, reprirent vie et m’ordonnaient maintenant :

« Vois notre malheur, vois notre demeure… vis et écris, car la poésie est vivante.. »

Dans un éclair de feu, le chevalier fût englouti tout entier et le cimetière disparût. Du fond du puits, je voyais toujours la lune qui remplissait l’espace froid.

Alors, le son d’une harpe se fît entendre et bientôt un poète égaré dans ses pensées m’envoya une échelle et me tendit un parchemin vierge. Il me dit : « Ecris ! » et ce mot faisait écho en moi.

Je commençai à écrire et ma tristesse s’allégea ; à la place de chrysanthèmes noirs, des lys blancs poussaient maintenant sur ma vie. Ils m’invitèrent à plus de passion, à plus d’intensité.

J’écrivais, j’écrivais… des livres jaillissaient du puits tandis que le bocal se remplissait d’encre ; la vie monta en moi comme la lave au volcan et je dis à mon âme :

« De l’errance, surgît parfois la beauté. »



Texte à méditer :   'Les fous sont ceux qui oublient de l'être par amour'   Alexandre Jardin
^ Haut ^